comment parier sur le basketball universitaire féminin

juillet 13, 2023

La chose la plus importante que les joueurs novices doivent comprendre à propos des cotes est que le chiffre immédiatement après le signe plus correspond à la somme d’argent que vous gagneriez sur une mise de 100 $. Vous pouvez calculer mathématiquement le seuil de rentabilité de ces paris en divisant le montant misé (100 $ dans cet exemple) par le montant retourné (100 $ plus les bénéfices).

Le ratio de rentabilité serait de 100/500, ou 20 %, pour une équipe avec une cote de +400, qui rapporterait 500 $ sur un pari de 100 $ (les 100 $ retournés et les gains de 400 $). La probabilité implicite indique qu’un pari doit avoir au moins 20 % de chances de gagner pour être considéré comme raisonnable.

Passons maintenant à la partie centrale.

DRAFTKINGS, CAROLINE DU SUD, +225 (30,8 % DE PROBABILITÉ IMPLICITE)

Ce ne sont là que quelques-uns des divers incidents de bookmakers qui ne couvrent pas les sports féminins, comme en témoigne le fait que rien n’a changé lorsque Lauren Hansen du Missouri a détruit les Gamecocks le mois dernier. Cependant, on peut répliquer que la Caroline du Sud n’a pas eu besoin de monter car elle s’était déjà distinguée de la concurrence dans la mesure où la plupart des gens, y compris les électeurs d’AP Poll, les considèrent toujours comme les meilleurs du pays.

Même si la meilleure équipe n’est généralement pas le meilleur pari, la cote +225 ici est difficile à refuser. Rappelez-vous que la dernière fois que le gagnant n’était pas une tête de série n ° 1, c’était la tête de série n ° 2 Texas A&M en 2011; cela ne s’est pas produit depuis plus d’une décennie. Pour identifier le vainqueur le plus récent qui n’était pas la tête de série n ° 1, vous avez même dû voyager quatre ans en arrière au club Notre Dame 2018 d’Arike Ogunbowale.

Il est difficile de voir les références de fin de saison de la Caroline du Sud ne méritant pas une tête de série après avoir réussi à naviguer dans le calendrier comique difficile sans conférence que Dawn Staley a mis en place (en attendant le prochain match revanche UConn). Le match du Missouri a démontré à quel point la parité dans ce sport a augmenté, mais il n’a pas encore atteint le point où la meilleure équipe du pays doit endurer des compétitions de début de ronde. Une probabilité d’une sur trois que la Caroline du Sud coupe les filets est tout ce qu’il faut pour que ce pari en vaille la peine.

CONNECTICUT, +600 AU POINTSBET (PROBABILITÉ IMPLICITE : 14,3 %)

Comme la Caroline du Sud, Stanford pourrait conserver sa position de n ° 2 après avoir perdu contre les Gamecocks et éviter de glisser dans le sondage AP. Comme la Caroline du Sud, cette équipe semble se diriger vers une tête de série n ° 1.

Des questions ont émergé sur le départ de la meneuse Kiana Williams et si l’équipe de cette année avait ce qu’il fallait pour le surmonter après une course de début de saison dans laquelle le Cardinal n’était qu’à quelques paniers d’un départ 2-4. Cela a rappelé au pays que l’approche Princeton de Tara VanDerveer ne dépend pas nécessairement d’un pur meneur de jeu une fois qu’elle commence à cliquer sur leurs victoires à deux chiffres contre les dix premiers ennemis du Maryland et du Tennessee.

Mais la défense de Stanford a été son arme la plus puissante pour compenser l’absence d’un général au sol. Surtout ces dernières saisons, VanDerveer a souvent été heureux de laisser ses adversaires faire des 3 points. Les quatre équipes Cardinal, qui ont terminé en dehors du top 200 au taux de 3 points autorisé, ont permis aux adversaires de faire plus de 30% de leurs tentatives au-delà de l’arc.

Empêcher les triples de monter en premier lieu est une formule formidable pour un long tournoi, car drainer les triples est souvent la meilleure approche pour réussir un choc massif. Bien que ce ne soit pas le meilleur pari de notre liste, +600 est suffisamment acceptable pour donner une certaine valeur. VanDerveer a ajusté sa défense cette saison et a cherché à forcer les tireurs à quitter la ligne, ce qui s’est traduit par un pourcentage de 3 points de l’adversaire de seulement 21,7% – bon pour la 12e place de la division I.

+1500 DANS LES TROIS LIVRES POUR L’ÉTAT NC, PROBABILITÉ IMPLICITE DE 6,3 %

La dernière fois que NC State n’a pas réussi à passer le Sweet 16, ils ont été battus par Texas et Ariel Atkins au deuxième tour. Atkins n’est plus sous contrat en tant que recrue avec la WNBA. Cependant, le Wolfpack n’a pas dépassé l’Elite Eight dans les années qui ont suivi cette défaite en 2017.

C’est en retard. Même si les équipes passées étaient excellentes, l’équipe actuelle de Wes Moore à Raleigh est sans doute la meilleure. Depuis qu’ils ont commencé la saison avec une défaite à un chiffre aux mains du club en tête de liste, les Wolfpack n’ont subi qu’une seule défaite, qui a nécessité un miracle de Sarah Ashlee Barker.

Après avoir battu l’adversaire invaincu de la Caroline du Nord la semaine dernière, il est clair que NC State est classé troisième dans les classements Her Hoop Stats et Massey. Quand Elissa Culnane est sur le terrain pour demander de l’attention au poste, cette équipe devient presque difficile à arrêter puisque presque toute la rotation tire au-dessus de 40% à partir de la plage des 3 points.

Compte tenu de la chance implicite de 1 sur 16 à +1500 cotes, ce pari est automatiquement rentable si NC State évite de rater le Sweet 16 pour la première fois de la carrière de Culnane. Toutes les équipes auraient une chance sur 16 une fois que nous aurons atteint le Sweet 16, et il est raisonnablement clair que NC State sera parmi les équipes les plus fortes là-bas. À un certain moment, cette ligne devrait descendre en dessous de +1000. Je crois que c’est le meilleur pari disponible, alors agissez avant qu’il ne soit trop tard.

PROBABILITÉ IMPLICITE DE 1,5 % POUR L’ÉTAT DE L’IOWA, +6600 À POINTSBET

Trois équipes à égalité pour les cotes les plus élevées, Iowa State, Kentucky et Tennessee à +6600, complètent la liste des 18 équipes de PointsBet. Les Lady Vols ont occupé la première place parmi les trois équipes pendant la majeure partie de la saison, mais mon pari est sur les Cyclones.

Jordan Nixon s’est produit la saison dernière juste au moment où Ashley Joens et sa compagnie étaient prêts à se rendre au Sweet 16; pratiquement toute la rotation de cette équipe est revenue. Personne n’a tenté ou fait plus de 3 points que l’Iowa State, et si les tendances récentes se poursuivent, les deux équipes de l’Iowa State de 2020–21 et 2021–22 seront parmi les neuf de l’histoire de la NCAA à une moyenne de plus de 81% de la ligne de faute. Cela peut être pertinent dans les derniers instants d’un match de tournoi serré en mars.

La seule imperfection du record est une perte de neuf points contre LSU, mais compte tenu des performances de l’équipe de Kim Mulkey en ce moment, le revers semble bien meilleur qu’à l’époque. Les Cyclones sont classés parmi les huit premiers par Her Hoop Stats et Massey, et selon la plus récente parenthèse de Charlie Creme, ils sont la deuxième tête de série. Cette chance projetée de 1,5 % semblera absurde si ces taches persistent.

Suite à ses affrontements contre le Texas et Baylor la semaine suivante, nous en saurons beaucoup plus sur l’Iowa State. Dans l’état actuel des choses, les Cyclones semblent être une menace solide pour briser la domination de Baylor sur le Big 12. Cela vaut ce que beaucoup dans l’industrie des paris appelleraient «l’argent du déjeuner», alors gérez votre portefeuille avec sagesse et pariez moins sur cela que sur une grande équipe comme la Caroline du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.